Plan de rigueur pour la télé et l'Hadopi

le
0
Le budget de la communication a fait des arbitrages très clairs. En réduisant les ressources de France Télévisions et de l'Hadopi, il les contraint à se réformer.
o France Télévisions, le grand perdant

La note budgétaire est salée. Le gouvernement a finalement décidé de supprimer 85 millions d'euros dans le budget 2013 de France Télévisions, soit une baisse de 3,4 %. L'ajustement est brutal et porte principalement sur la dotation budgétaire censée compenser, ­depuis 2009, l'arrêt de la publicité après 20 heures.

L'autre source de financement, la redevance, devrait, elle, augmenter mécaniquement. En effet, l'indexation de la redevance sur l'inflation conduira à une hausse de 2 euros, pour la mener à 127 euros. De plus, le projet de loi de finances qui sera discuté au Parlement pourrait conduire à une hausse de 1 à 2 euros supplémentaires.

Résultat, le produit de la redevance affecté à France Télévisions pourrait s'apprécier de 3,5 %, à 2,24 milliards d'euros. Pour arriver à une baisse finale de l'enveloppe de 85 millions d'euros, le gouvernement devrait donc sabrer dans la dotation budgétaire, qui se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant