Plan de relance économique de 6,3 milliards d'euros en Espagne

le
1
PLAN DE RELANCE DE 6,3 MILLIARDS D'EUROS EN ESPAGNE
PLAN DE RELANCE DE 6,3 MILLIARDS D'EUROS EN ESPAGNE

MADRID (Reuters) - Un plan d'allègement de la fiscalité de 6,3 milliards d'euros visant à relancer l'économie et l'emploi en Espagne sera adopté vendredi prochain en conseil des ministres, a annoncé samedi le Président du gouvernement, Mariano Rajoy.

Le taux de chômage est proche de 25% de la population active en Espagne et dépasse 50% chez les jeunes de moins de 25 ans.

Le plan prévoit notamment de ramener la taux de l'impôt sur les sociétés de 30% à 25%. Des crédits seront octroyés aux petites et moyennes entreprises. L'investissement sera favorisé dans les secteurs de la recherche, des économies d'énergie, du transport et la production industrielle.

Dans le courant du mois de juin, le gouvernement devrait adopter une réforme globale de la fiscalité, a précisé le chef du gouvernement.

"L'idée générale est de baisser les impôts. Nous voulons que les familles aient davantage d'argent en poche, relancer la consommation, améliorer la compétitivité de l'économie tout entière, renforcer l'épargne et contribuer à la création d'emplois", a déclaré Mariano Rajoy dans un discours prononcé à Sitges, en Catalogne.

Une réduction des cotisations sociales a déjà été approuvée cette année pour les sociétés qui embauchent.

Le chef du gouvernement a également fait savoir qu'une baise de la fiscalité était prévue pour les contribuables à revenus moyens ou faibles.

Le Fonds monétaire international a estimé cette semaine dans un rapport que l'Espagne devait augmenter ses recettes fiscales pour protéger ses services publics et faire davantage d'efforts pour réduire son déficit budgétaire afin d'assurer la pérennité de la reprise économique.

(Julien Toyer, Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DonCorly le samedi 31 mai 2014 à 18:06

    "Le chef du gouvernement a également fait savoir qu'une baise de la fiscalité était prévue pour les contribuables à revenus moyens ou faibles".Il arrive que le journaliste se relise ?