Plan de lutte contre la pauvreté : les principaux points

le
4
Plan de lutte contre la pauvreté : les principaux points
Plan de lutte contre la pauvreté : les principaux points

Prime d'activité, logement social, accompagnement des familles : voici les principaux points de la nouvelle feuille de route 2015-2017 du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté, présentée par mardi par le Premier ministre Manuel Valls.

PRIME D'ACTIVITE

> Elle sera mise en place au 1er janvier 2016 et versée tous les mois, mais son montant restera le même pendant trois mois. Remplaçant la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA activité, elle pourra bénéficier aux actifs gagnant moins de 1.400 euros (1,2 Smic).

> Pour un célibataire qui travaille à temps plein au Smic la prime pourra atteindre environ 130 euros mensuels (soit 1.560 euros annuels), alors qu'avec le système actuel il ne toucherait selon l'entourage de Manuel Valls qu'«à peu près la moitié».

> L'éligibilité sera déterminée en fonction des revenus du ménage, et le montant de la prime sera ensuite calculé par rapport au salaire du demandeur, modulé en fonction de sa situation de famille.

> Selon le projet gouvernemental, la prime d'activité sera versée «dès le premier euro d'activité», mais deviendra plus avantageuse que le système actuel à partir de 0,5 Smic de salaire. En dessous, elle sera équivalente.

> Selon le Premier ministre, «entre 4 et 5 millions d'actifs seront éligibles à cette nouvelle prime d'activité, dont 700.000 à un million de jeunes». La dépense annuelle est estimée à près de 4 milliards d'euros.

FUSION RSA- ASS

> Le chef du gouvernement a estimé «important de travailler à la création d'un minimum social simplifié, rénové, issu de la fusion du RSA social et de l'Allocation spécifique de solidarité (ASS) servie aux chômeurs en fin de droits», là encore pour mettre en place «un dispositif simple et efficace». Des propositions seront faites «d'ici l'été», a-t-il indiqué.

EMPLOI

> Outre la prime d'activité, 100.000 jeunes seront bénéficiaires de la Garantie jeunes à horizon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JUFRABRE le mercredi 4 mar 2015 à 09:37

    La France est un pays riche dont une partie de la population est pauvre ! Quelques soient les explications (chacun à les siennes...) , c'est une HONTE !

  • M8252219 le mercredi 4 mar 2015 à 07:28

    126 milliards d'impôts supplémentaires depuis sont élection pour 35 milliards de réduction.!!!!! que des mensonges Après avoir prétendu qu'il n'y avait pas de crise et que c'était la faute de son prédécesseur et puis la faute de Bruxelles,Il amène la France droit dans le mur.Aveugle, dogmatique et irresponsable. Les dépenses de l'état 57,7% de la richesse produit par les français qui travaillent et aucune réduction de ces dépenses.

  • idem12 le mercredi 4 mar 2015 à 06:37

    on le connait le; plan ; les classes moyennes paieront !

  • squal72 le mercredi 4 mar 2015 à 06:16

    Nous avons de l' "à peu prés" !!! Ils ne savent même pas ce qu'ils octroient en aides aux personnes de ce pays !!!!C'est un comble !!!! Voilà pourquoi nous sommes endettés à ce jour !!! Rien n'est tenu au niveau des comptes !!!