Plan d'économies : Valls prêt à de petites concessions face aux députés PS

le
4
Plan d'économies : Valls prêt à de petites concessions face aux députés PS
Plan d'économies : Valls prêt à de petites concessions face aux députés PS

Aux grands maux, les grandes manoeuvres. Alors que la majorité étale ses divisions depuis l'annonce, la semaine dernière, du plan d'économies de 50 Mds? du gouvernement, Manuel Valls reçoit, consulte, dialogue. C'est qu'il reste une semaine au Premier ministre pour trouver les voix nécessaires à l'adoption de ce programme, qui doit être présenté mercredi au Conseil des ministres et examiné par l'Assemblée le 29 avril. Rien n'est gagné pour le gouvernement, qui fait face à une fronde de sa majorité.

L'enjeu est de taille. Une délégation de onze députés PS a été reçue une heure et demie durant à Matignon, ce mardi après-midi. Pas ceux de l'aile gauche, qui ont écrit au chef du gouvernement pour demander une révision à la baisse du plan d'économies à 35 Mds?. Mais des membres de la Commission des Finances de l'Assemblée qui, bien que d'accord avec le chiffre de 50 Mds?, s'inquiètent de ses conséquences sur les ménages modestes.

Résultat ? Manuel Valls a laissé entrevoir aux députés PS de petits aménagements, notamment pour les fonctionnaires. Sur le gel de leur point, prolongé jusqu'à 2017, le Premier ministre serait ainsi prêt «à une clause de revoyure chaque année qui tiendrait compte de la croissance», selon la rapporteur au budget Valérie Rabault.

Pour les petites retraites, il «comprend notre problème» même si pour l'instant la solution n'a pas encore été identifiée, a précisé Thierry Mandon, un autre député. Même s'il n'a pas pris d'engagement, «le Premier ministre ne voulait pas que l'annonce qui avait secoué un peu tout le monde la semaine dernière soit un contre-exemple de sa volonté de travailler avec les députés», a-t-il poursuivi. 

«Les réunions vont se poursuivre»

«Je veux inscrire cette réunion dans un cadre de travail et de relation normale entre le Premier ministre et sa majorité», a de son côté minimisé le patron du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M156470 le mercredi 23 avr 2014 à 07:55

    FITTOTO -- Sous prétexte de préserver les petits retraités (ce qui était déjà prévu à l'origine), voilà qu'ils vont protéger les fonctionnaires, leur électorat, ne nous y trompons pas. Heureusement, ils vont enfin réinstituer les trois jours de délai de carence pour les malades. L'assiduité devrait se redresser rapidement. Un rhume = 2js d'arrêt...

  • M3553345 le mercredi 23 avr 2014 à 07:06

    VOUA ALLEZ VOIR CE Que vous allez voir heyraut en deux

  • nanard83 le mardi 22 avr 2014 à 20:43

    Vous allez voir, avec les "petits aménagements " les mesures pour la " réduction " des déficits vont fondre comme neige au soleil Chaque député va faire grignoter un peu et Valls sera obligé de se plier sur injonction de Hollande , de peur de perdre son électorat

  • pichou59 le mardi 22 avr 2014 à 18:21

    INCROYABLES ces privilégié(e)s du PS et Cie....: ils ont tapé sur le PETIT PEUPLE pendant 18mois, et maintenant ils CRAIGNENT de perdre leur statut de bourge!!!!!