Plan d'économies : «Le vote d'hier me donne de la force», assure Valls

le
5
Plan d'économies : «Le vote d'hier me donne de la force», assure Valls
Plan d'économies : «Le vote d'hier me donne de la force», assure Valls

Manuel Valls a certes obtenu la majorité des voix, mais le cri des abstentionnistes socialistes est assourdissant. Le plan d'économies de 50 Mds ? d'économies a été approuvé mardi à l'Assemblée nationale mais, malgré les appels au rassemblement depuis le début de la semaine, les frondeurs de l'aile gauche du PS sont allés jusqu'au bout : 41 ont refusé d'accorder leur vote à Manuel Valls.

Si les radicaux ont soutenu le chef de gouvernement, les écologistes ont majoritairement voté contre. A droite Si l'UMP a logiquement voté à la quasi-unanimité contre le plan, l'UDI a été plus partagé. Tour d'horizon des réactions au lendemain du vote à l'Assemblée.

Notre question du jour : approuvez-vous le plan d'économies proposé par Manuel Valls ?

Manuel Valls : «Le vote d'hier me donne de la force». Malgré une majorité au rabais obtenue mardi à l'Assemblée, le Premier ministre garde la tête haute. «Le vote d'hier est un acte fondateur. Il établit clairement la feuille de route qui est la nôtre. Ce vote est fondateur parce qu'il s'est fait dans la clarté. J'assume ce réformisme.»  Valls ne croit pas que sa majorité lui fera défaut grâce à sa «capacité de dialogue» avec le Parlement. «J'ai le sentiment profond que le vote d'hier me donne de la force mais cela me donne aussi une grande responsabilité: être à l'écoute des parlementaires.» Selon lui, «le plan de 50 Mds? est bien calibré. Il est juste. C'est du sérieux budgétaire, pas de l'austérité.» Il a rappelé l'objectif principal de son gouvernement : «Atteindre les 3 % de déficits l'an prochain.»

VIDEO. Manuel Valls sur France Inter

Stéphane Le Foll : «la majorité n'est pas menacée».«Non, elle n'est pas menacée. Au delà du fait qu'il y a 41 députés qui se sont abstenus, il y a eu une majorité de gauche et même une majorité PS. Elle est juste, même très juste, le PS à lui seul n'a plus que trois voix d'avance. Mais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 30 avr 2014 à 10:10

    ce type ne parle pas des petits copains SUPER PRIVILEGIéS : GOURVERNANTS ELUS France et Europe CUMULARDS HAUTS FONCTIONNAIRES MEMBRES DE COMMISSION SYNDICATS GLANDEURS etc....!!!!! et pendant ce temps le Français moyen "TRIME "

  • frk987 le mercredi 30 avr 2014 à 09:51

    C'est le genre de gus qui se croit investi d'une mission divine comme FH en ayant été élu avec 25% du corps électoral !!!!! 1 sur 4 a vraiment voté Hollande, 3 sur 4 n'ont pas voté Hollande.

  • mipolod le mercredi 30 avr 2014 à 09:50

    Profite manu, c'est bientôt fini !!

  • rodde12 le mercredi 30 avr 2014 à 09:50

    Le populisme c'est la gauche. Elle privilégie ses copains , veut de bons revenus pour ses affiliés et maintenir le niveau de vie de tous tout en rejetant les nuisances de l'industrie. Bien sur tout cela se fait à crédit et ne peut durer, mais cela plait aux électeurs et après moi le déluge. Et le déluge viendra comme il est venu après louis XV. Il y en a encore quelques uns qui n'ont pas compris, leurs enfants paieront et choisiront leur maison de retraite.

  • nono67 le mercredi 30 avr 2014 à 09:36

    eh beh !!! avec 41 députés de ton parti contre toi, les verts contre toi, les chevennementistes ( sisi il en reste ) contre toi, les communistes et autres front de gauche contre toi et à 15 voix seulement de la majorité absolue , tu ne devrait pas la ramnener façon montebourde . La méthode coué est toujours à l'école de la rue de solferino !!