Plan d'aide à la Grèce : revivez les débats de mercredi à Athènes et Paris

le , mis à jour le
216
Plan d'aide à la Grèce : revivez les débats de mercredi à Athènes et Paris
Plan d'aide à la Grèce : revivez les débats de mercredi à Athènes et Paris

La Grèce va retrouver l'austérité qu'elle craignait tant. Dans une ambiance tendue, le Parlement grec a adopté mercredi soir une série de dures réformes demandées par les créanciers de la Grèce en préalable à un nouveau plan d'aide de 80 milliards d'euros.  Peu avant le vote, des heurts avaient éclaté à Athènes. Des manifestants anti-austérité ont notamment jeté des cocktails Molotov contre la police et des véhicules ont été incendiés. Les forces de l'ordre ont répliqué par des gaz lacrymogènes. Au moins 40 personnes ont été interpellées.

Auparavant, la ministre adjointe aux Finances avait claqué la porte du gouvernement. Nadia Valavani, par ailleurs députée du parti de la gauche radicale Syriza, a démissionné. « Je ne vais pas voter en faveur de ce projet de loi et je crois qu'on ne peut pas rester au gouvernement si on vote contre », a indiqué la ministre aux médias. Lundi, elle avait prévenu Alexis Tsipras dans une lettre annonçant sa démission. «La solution imposée à la Grèce» par les créanciers «n'est pas viable», lui écrivait-elle. Finalement, le OUI l'a largement emporté, ouvrant la porte à un nouveau plan d'aide à la Grèce. L'ex-ministre des Finances, Yanis Varoufakis a voté NON, afin de marquer son désaccord avec le nouveau plan de rigueur prévu dans cet accord, mais son vote n'a pas pesé bien lourd, avec 229 OUI, 64 NON et 6 abstentions...

«J'assume la responsabilité d’un texte auquel je ne crois pas, mais je le signe pour éviter tout désastre au pays», avait déclaré Alexis Tsipars devant le Parlement juste avant le vote. Son gouvernement va maintenant devoir engager les premières réformes réclamées par les dirigeants de la zone euro. Il s'agit notamment d'une hausse de la TVA, et de l'adoption d'une règle d'or budgétaire. A cette condition seulement, il obtiendra les fonds qui lui permettront de remettre la machine bancaire en route – même si, a-t-il prévenu hier soir à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • EuropeGa le vendredi 17 juil 2015 à 00:36

    …/… A ceux qui n’ont pas encore compris ce que c’est que l’euro, et qui ne croient pas que nous sommes dans la position du mec qui implore, vous croyez que Hollande vend (par exemple) l’aéroport de Toulouse aux chinois par plaisir ? Non bien sûr, c’est parce qu’il n’a pas le choix. CQFD.

  • EuropeGa le vendredi 17 juil 2015 à 00:35

    La BCE, c’est quelqu’un qui a les moyens de vous dire : si tu fais pas exactement ce que j’veux, je te coupe les vivres. Le mec se met à genou, implore, et fait exactement ce que veut la BCE. Alors, la BCE rouvre un peu le robinet. Eh bien nous les français, avec l’euro, nous nous sommes mis exactement dans la position du mec qui implore. Alors, vous ne croyez pas qu’il serait temps de sortir de l’euro ? Et vite ! …/…

  • stmaster le jeudi 16 juil 2015 à 12:45

    On dit que Mr Schauble a été cloué à vie dans un fauteuil suite au tir d'un déséquilibré ! Ce ne serait pas plutôt un chômeur désespéré et hors de lui qui aurait fait ça ? (je déconne, bien sûr!)

  • stmaster le jeudi 16 juil 2015 à 12:41

    M8657715, je vous lis et je suis d'accord avec la plupart de vos propos ! Heureusement quelques propos mesurés sur ce forum !

  • M8657715 le jeudi 16 juil 2015 à 12:20

    M4837 ... Vous devriez savoir que les banquiers ont annulé plus de 100 milliards de créances sur la grèce Sur ces 100 milliards, 40 provenaient des banques et des Caisses de Retraite grecques que la Grèce a été obligée de recapitaliser. Donc (100-40) = 60.

  • M8657715 le jeudi 16 juil 2015 à 12:15

    M4837 ... La Mondialisation sauvage n'est pas une fatalité, cher monsieur. On peut aussi imposer quelques règles de protection pour les cas les plus flagrants. Fermer un cinquantaine de paradis fiscaux au passage ne ferait pas du mal aux démocraties ET au capitalisme authentique.

  • M8657715 le jeudi 16 juil 2015 à 12:12

    stmaster ... le retraite à 67 ans signifie que pendant 4 ou 5 ans (les gens restent au chômage prolongé, donc sans ressources et diminution de la charge des régimes obligatoires). Ce qui permet aux Assureurs de développer un marché de Retraite par capitalisation important pour couvrir les gens ayant les moyens de le faire.

  • M8657715 le jeudi 16 juil 2015 à 12:06

    Georg47 ... lorsque un pays a un voisin encombrant et agressif, 7 fois plus puissant que lui, il est obligé de marcher prudemment. Que ferait la France si elle avait un voisin hostile pesant 450 millions d'habitants ?

  • M8657715 le jeudi 16 juil 2015 à 12:03

    Jemine ... une bonne partie a été camouflée dans les paradis fiscaux. Il y a déjà 24 mille milliards qui se prélassent dans ces contrées agréables.

  • M8657715 le jeudi 16 juil 2015 à 11:49

    En tout cas, Tsipras, (que je n'approuve que partiellement car trop trouble) me semble être le politicien grec actuel le plus adroit. Il est jeune, apprend vite et dépasse de la tête et des épaules tous ses concurrents. Il se pourrait qu'il dure sur le paysage européen.