Plaintes contre l'interdiction du burkini à Cannes

le
77
L'INTERDICTION DU BURKINI À CANNES SUSCITE DES PLAINTES
L'INTERDICTION DU BURKINI À CANNES SUSCITE DES PLAINTES

PARIS (Reuters) - Le Collectif contre l'Islamophobie en France (CCIF) et la Ligue des droits de l'homme (LDH) ont annoncé leur intention d'engager des actions en justice contre un arrêté de la mairie de Cannes qui interdit le burkini sur les plages jusqu'à la fin août.

SOS-Racisme reproche pour sa part au maire Les Républicains (LR) de Cannes, David Lisnard, de "surfer sur les peurs" suscitées par les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

David Lisnard a pris le 28 juillet un arrêté municipal interdisant le port de vêtements religieux sur les plages.

"Une tenue de plage manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse, alors que la France et les lieux de culte religieux sont actuellement la cible d’attaques terroristes, est de nature à créer des risques de troubles à l’ordre public qu’il est nécessaire de prévenir", lit-on dans l'arrêté dont Reuters a obtenu copie.

Le texte invoque également "le principe constitutionnel de laïcité" et des questions "d'hygiène".

"C'est une mesure parmi d'autres destinée à protéger la population dans un contexte d'état d'urgence et d'actions terroristes", explique David Lisnard dans Nice-Matin, paru vendredi.

Les associations rétorquent que la circulaire sur la loi de 2010 concernant le voile intégral prohibe la dissimulation du visage dans l’espace public, mais pas le burkini, qui couvre le corps sans dissimuler le visage.

Pour le CCIF, l'arrêté du maire de Cannes est "illégal, discriminatoire et anticonstitutionnel", car la loi "ne permet pas d'interdire l'accès à des plages en raison du port de signes religieux".

"Instrumentalisant les attaques sanglantes à Nice et le meurtre de l’abbé Hamel, David Lisnard se complaît à vouloir assimiler tout signe religieux musulmans au terrorisme et à opposer les communautés musulmanes et catholiques", écrit-il.

"Faut-il rappeler à ce maire qu’une trentaine de victimes de l’attaque de Nice étaient de confession musulmane, car le terrorisme nous vise tous indistinctement", ajoute-t-il.

Dans un communiqué, la LDH précise qu'elle demandera la suspension de l'arrêté en question devant le tribunal administratif et qu'elle saisira parallèlement le procureur de la République d'une plainte pénale contre le maire.

"Détournant la laïcité de sa vocation, le maire de Cannes organise la discrimination contre des femmes qui ne commettent aucun délit, si ce n’est aux yeux du maire, d’avoir une certaine pratique de leur religion", écrit-elle.

Pour SOS Racisme, "tout dans cet arrêté, fût-il maquillé aussi délicatement qu'une voiture volée aux couleurs de la République, laisse transparaître la malveillance envers les populations arabo-musulmanes".

(Gérard Bon, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH il y a 4 mois

    mdr photo: il lui manque juste dans la bouche le tuba pour qu'elle soit moins ridicule, et pendant que madame coure sur la plage, son homme mate les petites min ette en Bikini

  • rillouto il y a 4 mois

    de toute façon,ce n'est toujours qu'une hisoire de pognon,je salut mon maire,je vis a cannes,on ne peux pas laisser par exemple les saoudiennes qui devalise les boutiques de luxe sur la croisette complement voilée de la tete aux pieds en ne voyant que les yeux sans que personne ne ralent,et de l'autre coté des femmes en burkini sur la plage dont on voudrait l'interdiction...david,interdit tout simplement la burqua dans toute la ville,tu seras moins emm...

  • sarestal il y a 4 mois

    Ce radicalisme religieux qui infériorise la femme en lui imposant des déguisements qui ne sont même pas une obligation dans leur bouquin est scandaleux.Les assocs honteuses qui crient à l'isl amo phobie sont couverts de honte." En république française, la femme est l'égal de l'homme.-"C'est clair ! je suis devenu islam ophobe à cause des assocs et de la lâcheté des politiciens sauf pour quelques uns qui dénoncent ce qui se passe.

  • michevey il y a 4 mois

    La France est un pays laïque et la plage un espace public, donc la religion et tout ce qui en découle uniquement dans la sphère privée !!!

  • gendrefr il y a 4 mois

    pas de commentaire de sibile: étonnant

  • jmlhomme il y a 4 mois

    Autant je preceh pour une integration réelle des etrangeers qui veulent devenir francais,, autant je trouve intolerant cet arreté. Je trouve par contre dommage que la mode du burkini soit au noir, se couvrir ne veut pas obligatoirement dire qu'il faut noirci l'horizon. D'ailleurs à voir les plages ce n'est pas les burkini qui font de l'ombre.

  • mcarre1 il y a 4 mois

    Ce qui le gène, c'est que c'est une occupation de l'espace public par le radicaIisme religieux. Et ce qui motive sa décision, c'est le risque de trouble à l'ordre public car beaucoup de gens commencent à être exaspérés par les multiples offensives de l'intégrisme.

  • peggy111 il y a 4 mois

    a mon avis le maire il prefere les bikini pour matè

  • peggy111 il y a 4 mois

    la plage n est pas une piscine je ne voit pas ce qui gene ce maire

  • M802641 il y a 4 mois

    Comme il est interdit de se balader toute nue sur les plages et ailleurs, il est évident que de se couvrir de la tête au pieds en lieu public pour des raisons religieuses doit être prohibé, et pas seulement jusqu'à fin août. Il est tout aussi évident que de se couvrir ainsi en burkinii pour se baigner à Cannes dans une eau à 25° sous un soleil radieux est une attitude dictée clairement, sinon uniquement, par des considérations qui n'ont rien à voir avec la mode vestimentaire de plage.