Plainte du Qatar : Philippot a peur, pas la police

le , mis à jour le
1
Florian Philippot est visé par une plainte pour diffamation par le Qatar.
Florian Philippot est visé par une plainte pour diffamation par le Qatar.

Après l'annonce par le Qatar d'une plainte à son encontre, le vice-président du Front national Florian Philippot s'est considéré menacé physiquement. Il a alors contacté le ministère de l'Intérieur afin de bénéficier d'une protection rapprochée. L'Uclat, l'unité de coordination antiterroriste chargée d'évaluer les menaces sur des personnalités selon des critères très précis, a diligenté une enquête. Selon une échelle de dangerosité qui va de 1 à 4, l'Uclat définit le nombre de policiers du service de la  protection (ex-SPHP) qui accompagne la personnalité dans tous ses déplacements.

Concernant Florian Philippot, les services de police n'ont détecté aucune menace réelle ou sérieuse. "Son sentiment d'insécurité est infondé", a pu constater un responsable policier.  Mécontent du sort réservé à sa doléance, l'acolyte de Marine Le Pen a juré de faire un scandale. "Des journalistes sont protégés sans raison", a-t-il éructé au téléphone, selon des témoins.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • borzeixa le mercredi 3 juin 2015 à 07:12

    Ne jamais s'en prendre aux "amis" de la France (ou de certains politicards véreux) qui sont de surplus très riches.