Plainte de Renault contre X pour espionnage industriel

le
0
Le constructeur a porté plainte contre X auprès du parquet de Paris pour «espionnage industriel en bande organisée», «corruption» et «abus de confiance».

Renault a porté plainte contre X jeudi auprès du procureur de la République de Paris pour espionnage industriel en bande organisée. Le constructeur automobile, qui a mis à pied la semaine dernière trois de ses cadres soupçonnés d'avoir transmis à l'extérieur des informations sur le programme véhicules électriques, a ajouté que le procureur pouvait désormais confier aux services compétents le soin de réaliser les investigations nécessaires.

«L'entreprise a porté plainte contre X ce jour pour des faits constitutifs d'espionnage industriel, de corruption, d'abus de confiance, de vol et recel, commis en bande organisée», a déclaré Renault dans un communiqué. «Cette plainte fait suite à la découverte d'agissements graves, portant préjudice à l'entreprise, en particulier sur ses actifs stratégiques, technologiques et intellectuels», a-t-il précisé.

 

Victime d'une filière internationale

 

Le week-end dernier, Patrick Pélata, numéro deux de Renault, av...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant