Plainte de l'avocat d'Abdeslam contre le procureur français

le
2
 (Avec déclarations supplémentaires de l'avocat) 
    BRUXELLES/PARIS, 20 mars (Reuters) - L'avocat du djihadiste 
présumé Salah Abdeslam a annoncé dimanche son intention de 
porter plainte contre le procureur de Paris, François Molins, 
qu'il accuse de violation du secret de l'instruction pour avoir 
divulgué samedi des propos tenus par son client lors de son 
interrogatoire par les enquêteurs belges. 
    Selon François Molins, le franco-marocain de 26 ans, arrêté 
vendredi à Bruxelles après quatre mois de traque, a déclaré 
qu'il "voulait se faire exploser au Stade de France" le 13 
novembre dernier mais qu'il avait "fait machine arrière". 
    "Ces premières déclarations qu'il faut prendre avec 
précaution laissent en suspens toute une série s'interrogations 
sur lesquelles Salah Abdeslam devra s'expliquer, en particulier 
quant à sa présence dans le 18e arrondissement le 13 novembre au 
soir dès 22h00", a ajouté le procureur.   
    Ce soir-là, plusieurs commandos, dont les autorités belges 
et françaises pensent que Salah Abdeslam était un élément clef, 
ont tué 130 personnes, essentiellement à Paris, à la terrasse de 
cafés et dans la salle de spectacle du Bataclan. 
    L'avocat belge de Salah Abdeslam, Sven Mary, a reproché à 
François Molins d'avoir cité les propos tenus par son client 
lors de son interrogatoire. "C'est une faute et je ne peux pas 
la laisser passer", a-t-il dit à la radio-télévision belge RTBF. 
    "Il y a eu manifestement une violation du secret de 
l'instruction", a-t-il insisté un peu plus tard sur iTELE. 
    Le procureur de la République "n'était pas présent, il n'a 
donc pas de connaissance de cause, il a peut-être une copie de 
l'audition mais il ne connaît pas le contexte et il se mêle dès 
lors d'une enquête à ce stade belge", a-t-il ajouté. "Je ne vois 
pas en quoi un procureur de la République doit, dans le cadre 
d'une instruction belge à ce stade-ci, communiquer. 
    Salah Abdeslam, blessé par balle lors de son arrestation 
dans le quartier de Molenbeek et incarcéré samedi à Bruges, a 
été inculpé de "participation à des meurtres terroristes et 
participation aux activités d'un groupe terroriste". 
 
 (Robin Emmott à Bruxelles, avec Emmanuel Jarry et Nicolas 
Delame à Paris) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 9 mois

    Je mettrais volontiers au même endroit la tête de l... et son avocat... Censuré, évidemment. Vous préférez tête de c.o.n... C'est la même chose, mais le censeur refuse le terme...

  • bordo il y a 9 mois

    Faut être indulgent, c'est l'occasion de se faire un nom