Plainte contre l'anticoagulant Pradaxa

le
0
Quatre familles de patients décédés en raison d'hémorragie sous traitement anticoagulant ont décidé d'attaquer le laboratoire pharmaceutique qui les produit.

Les familles de quatre personnes âgées françaises décédées début 2013, qui prenaient l'anticoagulant de nouvelle génération (NACO) Pradaxa, ont décidé de porter plainte contre le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim qui le commercialise.

Encore une fois, la justice va devoir se plonger dans les méandres du rapport bénéfice/risque des médicament. Le paradoxe c'est qu'il s'agit cette fois de reprocher à un médicament anticoagulant d'avoir eu l'action pour laquelle il est prescrit: fluidifier le sang. Car ces médicaments sont justement donnés aux patients qui sont exposé à un risque accru de former des caillots pouvant migrer vers les poumons (embolie pulmonaire) ou le cerveau (accident vasculaire cérébral). En particulier pour les 550.000 français qui ont une maladie appelée fibrillation auricula...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant