Plainte aux Etats-Unis contre l'Arabie pour le 11-Septembre

le
1
    NEW YORK, 21 mars (Reuters) - Des centaines de familles de 
victimes des attentats du 11 septembre 2001 ont entrepris de 
poursuivre l'Arabie saoudite en justice aux Etats-Unis, à la 
faveur d'une loi adoptée en septembre dernier. 
    Cette loi, dite Jasta ("Justice Against Sponsors of 
Terrorism Act") et votée en dépit du veto de Barack Obama, 
reconnaît en cas d'attentat sur le sol américain une exception 
au principe juridique d'immunité souveraine.  
    Ce principe empêchait jusqu'alors les familles des victimes 
du 11-Septembre de réclamer des dommages au gouvernement 
saoudien. 
    Quinze des 19 pirates de l'air responsables des attaques 
commises contre les tours jumelles du World Trade Center à New 
York, le Pentagone à Washington ou qui étaient à bord de l'avion 
qui s'est écrasé en Pennsylvanie étaient saoudiens. 
    Le royaume wahhabite, qui a vivement condamné l'adoption de 
cette loi, a toujours rejeté les suspicions sur sa 
responsabilité dans ces attaques, revendiquée par Al Qaïda, qui 
ont fait près de 3.000 morts.  
    La plainte déposée lundi devant une cour fédérale de 
Manhattan l'a été par les familles d'environ 800 victimes, plus 
près de 1.500 personnes blessés ce jour-là à New York. 
 
 (Joseph Ax, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpc50 il y a 7 mois

    Pourquoi pas si la réciproque s'applique dans le monde entier ? Mais alors l'ardoise va être infiniment plus salée pour les USA que pour l'Arabie Saoudite...