Plainte après un article douteux sur les gens du voyage

le
0
La ville de Moigny-sur-Ecole a diffusé des photos de plaques d'immatriculation de gens du voyage dans le bulletin municipal de janvier à côté d'un billet accusateur. La Ligue des droits de l'Homme a porté plainte. L'opposition dénonce «des idées proches du FN».

C'était dans le bulletin municipal de janvier de Moigny-sur-Ecole, une petite commune de l'Essonne de 1300 habitants : unbillet d'humeur dénonçait les «problèmes de nuisances que posent les gens du voyage quand ils décident de s'installer sauvagement dans une commune». Pour illustrer le propos, les photos de 40 plaques d'immatriculation photographiées en juillet pendant l'occupation illégale d'un terrain de sport par 70 caravanes - afin de montrer la détermination de la municipalité à surveiller» les nouveaux venus. Le texte, non signé et se défendant de tout «racisme primaire», a choqué au point de pousser une conseillère municipale à démissionner et la Ligue des droits de l'Homme à porter plainte contre le maire de la commune, qui est aussi directeur de la publication du bulletin.

«Une peur légitime»

Dans un premier temps, le billet déplore le coût supporté par la collectivité pour réparer les dégradations - «faciles à imaginer» - causées par l'oc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant