Plaidoyer pour l'investissement en actions

le , mis à jour le
7
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Fotolia)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Fotolia)

La théorie économique enseigne que les individus sont risquophobes par nature, ce qui en principe devrait les détourner d’une gestion active de leurs patrimoines. Pourtant, depuis quelques décennies on observe un recours croissant à la délégation de la gestion d’une partie des richesses cumulées à des tiers professionnels. Mais en France cette délégation ne se traduit pas suffisamment par l’investissement en actions cotées susceptibles d’apporter un surplus de performance.

Outre cette «aversion naturelle» à la prise de risques, le manque d’incitations correctes – notamment fiscales et réglementaires – explique probablement l’allocation sous-optimale des patrimoines financiers des ménages français, qui ne permet pas de participer suffisamment aux bienfaits de la croissance.

Des (dés)-incitations qui nuisent à la valorisation des portefeuilles

Sur une durée d’un quart de siècle, en volume la richesse financière des ménages américains se serait accrue, en moyenne annuelle, à un taux de l’ordre de 2% supérieur à celle des Français. Compte tenu de cet écart, et aux taux de croissance constatés, les ménages américains voient doubler leur patrimoine tous les 10-12 ans, contre 15-17 ans pour les Français…

D’où vient alors cet écart de performance en faveur du patrimoine des ménages américains ? Deux éléments structurels semblent expliquer environ les deux tiers de l’écart

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cdecker il y a 11 mois

    C exactement ce que tout le monde attend un'cac à 3000 pts, on sait maintenant grosso modo que ça krach tous les 8 ans, baisse pdt 1 an et demi, et puis ça regonfle, faut être patient et avoir des liquidités tous les 8 ans

  • uran il y a 11 mois

    Ce genre d'article eut été intéressant lorsque le CAC était à 2400.

  • lechypre il y a 11 mois

    le joujou est fait pour pigeonner les pp, ces derniers ont bien compris et ne sont pas près de revenir en Bourse^^...ajoutez à cela une fiscalité désastreuse et voila le résultat.

  • cdecker il y a 11 mois

    Pour l instant, je ne pense que tangible, mon meilleur investissement après l achat de ma maison principale est ma Rolex Submariner 14060M qui a deja pris 4 % en 1 an !

  • pasmerci il y a 11 mois

    Le problème en France c'est la fiscalité sur les actions.Il n'y a plus d'avoir fiscal, taxation dès le 1er euro, taxe sur les transactions financières,etc.......... L'état a tué le petit actionnaire.

  • remimar3 il y a 11 mois

    Je pense qu'avec la fiscalité confiscatoire qui punit l'investisseur court terme en actions, les gens essaient de protéger les quelques plus values qu'ils ont réalisées en évitant de se faire tondre comme en 2008. Quand au long terme, certains qui ont investi il y a 8 ans et sont restés investis malgré la crise n'ont pas encore récupéré leur mise.

  • SM7 il y a 11 mois

    je leurs propose de nous taxer encore un peu plus les PV et les dividendes, pour nous encourager à allez voir un peu plus fort ailleurs.