Plafonnement des loyers à Paris : 42% d'annonces non conformes

le
6
Une agence immobilière. (© Fotolia)
Une agence immobilière. (© Fotolia)

Applicable depuis le 1er août 2015 à Paris, le plafonnement des loyers est censé limiter les abus de certains propriétaires et faciliter l’accès à un logement des personnes à revenus modestes. Deux mois après l’entrée en vigueur de cette mesure, l’association de défense des consommateurs a voulu en vérifier son respect.

Pour ce faire, des annonces ont été consultées sur les cinq sites suivants : seloger.com, fnaim.fr, leboncoin.fr, pap.fr, et century21.fr. Au final, 650 annonces ont été retenues avec un partage équilibré entre locations nues et meublées d’une part, et location gérée en direct par le bailleur et recours à un professionnel de l’immobilier, d’autre part.

Résultat : 42% des loyers ne sont pas conformes et excèdent, en moyenne, le montant maximum applicable, de 146,51 euros par mois, soit 1.758,12 euros à l’année.

Ce sont surtout les petites surfaces qui sont concernées. Par exemple, un studio situé dans le quartier de la Sorbonne est proposé avec un loyer mensuel supérieur de plus de 200 euros, soit une somme injustifiée de 2.400 euros à l’année. «Or ces logements intéressent surtout un public jeune à faibles ressources, ce qui rend ces pratiques d’autant moins acceptables, déplore la CLCV. De même, les locations meublées sont davantage concernées par ces dépassements que les locations

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7966995 le mardi 3 nov 2015 à 19:45

    Les bailleurs ne diminueront pas leur loyers déjà largement s'amputer par la csg, les impôts, et les charges et qui ne justifient déjà pas le risque d'impayés et de dégradations supportées par les proprios. Si on supprime ces annonces, certains décideront de ne plus louer jusqu'à ce que le gouvernement et les lois changent (plus que 1 an 1/2) tandis que d'autres loueront de PAP avec complément en liquide pour rester sur les prix du marché.

  • sibile le mardi 3 nov 2015 à 16:07

    la rentabilité locative à Paris est négative depuis 3 années consécutives ; les loyers rapportent moins de 2% nets d'impôts (quand tout va bien et qu'il n'y a pas de gros travaux de copropriété), et la perte en capital est d'environ 2% par an ; les bailleurs perdent donc de l'argent depuis 2012

  • jes.albe le mardi 3 nov 2015 à 15:23

    je ne suis pas proprio (dieu merci) mais je trouve ce plafonnement injustifié au regard des risques que prennent les proprios en louant (risque de non payement, dégradation etc) bref acheter un appart pour le louer n est plus rentable de nos jours

  • M1945416 le mardi 3 nov 2015 à 14:33

    le propriétaire propose, le locataire dispose …

  • chiche21 le mardi 3 nov 2015 à 14:15

    Et les abus des pouvoirs publiques à l'encontre des proprios ?

  • lm123457 le mardi 3 nov 2015 à 13:41

    OK, c'est scandaleux. mais mi j'ai un locataire qui ne paie plus. J'en prends pour 2 ans de procédures à le virer. ET je m'assierai sur des années de loyer. Ben le prochain, je vais le saigner. Puisque le propriétaire n'est pas défendu non plus il se défend comme il peut.