Placements : les bons plans de l'investissement

le
1
Saint-Gilles, sur l?île de la Réunion.
Saint-Gilles, sur l?île de la Réunion.

Le PERP pour la retraite...

Dans la galaxie de la défiscalisation, le plan d'épargne retraite populaire fait bande à part. C'est le seul instrument qui prévoit une déduction fiscale des sommes versées, et non une réduction. Il est donc d'autant plus efficace que la tranche marginale d'imposition est élevée. En effet, une personne qui investit 100 euros dans un PERP économisera 14 euros d'impôts si elle fait partie des petits contribuables, mais jusqu'à 41 ou 45 euros pour ceux qui sont au sommet du barème. Mieux : les possibilités de défiscalisation y sont puissantes, car les plafonds de versement sont généreux (voir tableau ci-dessous). Avant de succomber, il faut en mesurer les contraintes. L'épargne est bloquée jusqu'à la retraite, sauf en cas d'accident de la vie. La sortie s'effectue obligatoirement en rente viagère pour au moins 80 % des capitaux. Enfin, les rentes seront à leur tour imposables. Pour être gagnant, il faut donc être un gros contribuable pendant la vie active et être imposé dans une tranche inférieure lors de la retraite. Reste ensuite à choisir son plan parmi les dizaines proposés sur le marché. Vous aurez le choix entre des PERP en points, où la valeur de vos versements est immédiatement transformée en droits à retraite dont vous connaissez le montant, et des PERP multisupports, proposant à la fois un support en euros et des unités de compte en prise directe avec les marchés. Les premiers offrent la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le jeudi 26 nov 2015 à 09:32

    Un placement fait pour les hauts revenus et donc discriminatoire sur un plan fiscal...les réductions d'impôts sont alors payées par l'ensemble des contribuables pour les gens les plus aisés..un système à revoir vite vite