Placements : et si les taux d'intérêt américains remontaient à 5 %

le
2
Nathalie Dezeure est stratégiste Cross Asset chez Natixis.
Nathalie Dezeure est stratégiste Cross Asset chez Natixis.

Pourquoi avoir étudié cette hypothèse ? Est-elle crédible ?

Nathalie Dezeure (*) : Ce n'est pas notre scénario central. Celui-ci prévoit une augmentation des taux à 3,3 % fin 2017 et à 3,8 % fin 2018, un dollar aux alentours de 1,06 euro, une croissance à 2,3 % en 2017 et 2,2 % en 2018, avec une inflation respective de 2,9 et 2,5 %. Mais une hausse plus brutale des taux générée par une reprise de l'inflation et la normalisation plus rapide que prévu de la politique monétaire de la FED ne peut pas être exclue. Déjà, les taux sont sensiblement remontés depuis novembre dernier.

Quelles en seraient les conséquences ?

Nous avons étudié deux scénarios possibles. Le premier, le plus optimiste, repose sur un taux de croissance de 2,3 % en 2017 et 2,5 % en 2018, et une inflation à 3,5 % l'an prochain. Le second anticipe une politique migratoire plus stricte, une accélération de l'inflation liée à la mise en place de mesures protectionnistes et donc un effet récessif sur la croissance qui ralentirait à 1,5 % en 2018.Le premier scénario est favorable aux actifs risqués et donc aux actions américaines et surtout européennes, qui pourraient progresser de 4,5 %. En profiteraient les valeurs value (financières, automobile, tourisme, luxe) au détriment des utilities (télécoms,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 il y a 8 mois

    Il faut bien que les " experts " fassent un peu de boulot. Il ne se passera pas grand chose dans les 2 prochaines années sauf crash majeur. L'inflation réelle est énorme mais les banques centrales par leurs achats massifs ainsi que d'autres actions pour maintenir les taux à 0% et endetter les états et les gens au maximum occultent pour le moment toutes possibilités d'augmentation des taux.

  • faites_c il y a 8 mois

    "donc aux actions américaines et surtout européennes, qui pourraient progresser de 4,5 %."!!! La hausse la plus ridicule que l'on ait vue depuis bien longtemps! Avec une telle anticipation, on peut se demander si le risque d'investir en actions est compensé par le retour de l'investissement et clairement dans ce cas de figure (3.5% inflation/4.5% de hausse des actions) la réponse est non et il faut se désengager des marchés actions Européennes et US!!!