Placement : sachez bien rémunérer vos liquidités

le
0
Hormis les livrets à taux boostés, il reste toujours difficile de battre le livret A, qui pourrait voir son plafond passer à 20.000 euros.

Livret A, livrets bancaires, comptes à terme... Les ménages plébiscitent toujours l'épargne liquide et sûre. Au cours des cinq premiers mois de l'année, ils ont placé plus de 10 milliards d'euros sur leur livret A, selon la Caisse des dépôts. Ils ont également alimenté leurs livrets fiscalisés (19,7 milliards versés en un an) et les comptes à terme. Et, à nouveau, ils laissent de plus en plus dormir leur argent sur leur compte courant.

Dans le contexte de taux bas actuels, l'épargne de précaution n'est guère rémunératrice. Le livret A, qui rapporte 2,25 % net, reste imbattable. Son taux devrait rester inchangé le 1er août. Mais tout dépendra en fait de l'inflation du mois de juin. «En cas de recul marqué, le taux du livret A pourrait descendre à 2 %», estime Robert Marti, associé chez Pair Conseil. Par ailleurs, le plafond du placement devrait être doublé. Mais le gouvernement n'a pas encore précisé les modalités de cette mesure qui pourrait entrer en vigueur progressivement. Dans un premier temps, le plafond du livret A pourrait passer à 20.000 euros.

Des taux alléchants


Les livrets soumis à l'impôt restent une alternative au livret A. «Mais nous recommandons à nos clients d'atteindre d'abord le plafond du livret A avant d'investir dans des livrets fiscalisés», précise Benoît Gommard, directeur général de Cortal Consors. Les banques sont généreuses avec les nouveaux clients. Et les offres promotionnelles de bienvenue à durée limitée, mais avec des plafonds de dépôts importants (entre 25.000 et 150.000 euros), continuent à fleurir. Vous pourrez ainsi obtenir 5,25 % brut pendant trois mois chez RCI Banque, 5 % pendant quatre mois chez Bforbank ou encore 4,5 % pendant trois mois chez ING Direct (+ 60 euros) et Axa Banque. D'autres établissements, comme Cortal Consors, Monabanq (+ 50 euros) ou encore Fortuneo proposent 3,3 % brut, pendant un an. Mais attention, une fois la promotion éteinte, ces livrets rapportent moins que l'inflation (entre 1,25 % et 2 % brut). Les banques traditionnelles, engagées dans une stratégie de renforcement de leurs dépôts, font elles aussi des efforts pour fidéliser leurs clients. Les Caisses d'épargne par exemple rémunèrent entre 2,25 % et 2,90 % brut le livret Grand Format. À La Banque postale, le livret fiscalisé rapporte 3,30 % brut pendant trois mois. Ces rémunérations sont proches de celle des comptes à terme. La Société générale, par exemple, propose un compte à terme progressif à 2,54 % brut sur trois ans. Il s'agit d'une des meilleures du marché.

Dans les jours qui viennent, la trésorerie rapportera un peu moins encore. Les prélèvements sociaux passeront le 1er juillet à 15,5 %. Et les intérêts des sicav monétaires, des comptes à terme et des livrets d'épargne seront, eux, imposés au taux de 39,5 % pour ceux qui opteront pour le prélèvement forfaitaire libératoire (24 %, + 15,5 %).

LIRE AUSSI:

» Livret A: le doublement du plafond n'est «pas arbitré»

» À quoi sert l'argent du livret A?

SERVICE:

» Des placements performants avec Cplussur

  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant