Placement : Investir dans une PME

le
1
Le dispositif fiscal a été modifié en faveur des structures les plus jeunes. La réduction d'impôt et le plafond d'investissement ont également été retouchés.

Le dispositif fiscal qui encourage les contribuables à financer des PME a été retouché. Les particuliers qui souhaitent réduire leur impôt sur le revenu n'y parviendront que s'ils accompagnent une entreprise de moins de 5 ans, de moins de 250 salariés, et dont le chiffre d'affaires et le total de bilan sont inférieurs à 10 millions d'euros. Le coup de pouce fiscal est donc réservé aux entreprises les plus jeunes et donc les plus risquées. La réduction d'impôt dont ils profitent est, de surcroît, réduite: 18% au lieu de 22%.

Jusqu'à 100.000 euros d'investissment pour un couple marié

«Seule bonne nouvelle, comme le demandaient les business angels, le plafond est relevé, puisqu'il est possible d'investir avec cet avantage fiscal jusqu'à 50.000 euros si l'on est célibataire ou 100.000 euros pour un couple marié (contre 20.000 et 40.000 euros l'an dernier)», souligne Fabrice Imbault, directeur général adjoint d'A Plus Finance. Rien ne change en revanche pour les contribuables qui misent sur une PME pour alléger leur ISF. La réduction d'impôt est toujours de 50 %, et l'économie fiscale reste plafonnée à 45.000 euros.

LIRE AUSSI:

» Impôts des particuliers: tout ce qui augmente en 2012

» L'ISF aurait rapporté 4,3 milliards d'euros en 2011

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • coche123 le samedi 28 jan 2012 à 11:34

    laissez venir à nous les petits épargnants.Dans deux ans ont vous taxe. Et pour sortir d'une PME c'est pas facile.