Placé: «Nous avons la parole libre et le vote libre»

le
0
INTERVIEW - Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, ne fait «aucun lien entre l'opposition que nous portons au traité et la participation gouvernementale».

Le Figaro. - Daniel Cohn-Bendit dit qu'«entre EELV et lui», c'est une «histoire terminée». Comment réagissez-vous?

Jean-Vincent PLACÉ. - C'est pas nouveau. Dany a du mal avec l'aspect collectif des partis politiques. Et personne n'est irremplaçable.

Pourquoi appelez-vous à voter contre le traité?

C'est un vote en conscience qui, sur le fond, est très clairement un non fédéraliste, social, écologiste et démocratique. Nous sommes arrivés à la fin de cycle d'une construction européenne ultratechnocratique et ultralibérale, une politique de petits pas avec des reculs sociaux et démocratiques. Ce traité met encore plus de distance entre les gouvernements européens et les peuples d'Europe. Nous avons au contraire besoin d'une Europe avec un gouvernement politique et économique responsable devant le Parlement européen, qui contrôle la Banque centrale européenne, taxe les transactions financières et met en œuvre une fiscalité écologique pour avoir les levier

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant