Pixium Vision décroche le marquage CE pour IRIS II

le
0
Pixium met au point des systèmes de restauration de la vision : de grosses lunettes dotées de caméra reliées à des électro-stimulateurs, eux-mêmes implantés sur la rétiniens. (© E. Piermont / AFP)
Pixium met au point des systèmes de restauration de la vision : de grosses lunettes dotées de caméra reliées à des électro-stimulateurs, eux-mêmes implantés sur la rétiniens. (© E. Piermont / AFP)

Nous l'écrivions dans notre conseil du jour du 2 mars dernier : ne perdez pas de vue l'action Pixium. La société met au point des systèmes de restauration de la vision : de grosses lunettes dotées de caméra reliées à des électro-stimulateurs, eux-mêmes implantés sur la rétiniens. Ils sont destinés aux patients touchés par la cécité, causée par la rétinopathie pigmentaire.

Or, fin février, Pixium avait implanté un système doté de 150 électrodes, baptisé IRIS II lors d'un essai clinique au CHU de Nantes, sur un patient de 58 ans atteint de rétinite pigmentaire. Il n’y en avait que cinquante sur le modèle de première génération de Pixium, (IRIS I) et 60 sur celui de son concurrent Second Sight.

​Jusqu'à 10 patients doivent être implantés dans le cadre de cette étude clinique dans plusieurs centres européens, avec un suivi sur 18 à 36 mois maximum.

C'est pour ce système que Pixium annonce aujourd'hui avoir obtenu le marquage CE, qui lui permettra de le commercialiser dans l'Union européenne.

Pixium Vision travaille par ailleurs à un futur implant sous-rétinien photovoltaïque et sans fil, PRIMA, pour traiter les patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une pathologie de l'oeil bien plus répandue que la rétinite pigmentaire.

En Bourse, le titre grimpe de plus de 5% après cette annonce. La société reste

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant