Pistorius "ne souffrait pas d'un trouble mental"

le
0
Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius est accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp.
Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius est accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp.

Après plus d'un mois de suspension, le procès d'Oscar Pistorius a repris dans le calme ce lundi à Pretoria. Seule une poignée de journalistes avait fait le déplacement pour entendre les résultats de l'expertise psychiatrique conduite par quatre médecins durant trente jours. Admis au sein de l'hôpital psychiatrique de Westkoppies le 26 mai dernier, Oscar Pistorius a subi une série de tests pour déterminer si son état psychique a pu influencer ses actes.Les résultats de l'expertise indépendante ont été lus devant la cour par le procureur Gerrie Nel. "M. Pistorius ne souffre d'aucune maladie mentale ni d'aucun trouble qui pourrait le rendre irresponsable pénalement", a-t-il déclaré. Ce rapport indique qu'Oscar Pistorius est conscient de ses actes et qu'il sait distinguer le bien du mal. La défense et l'accusation ont fait savoir qu'elles acceptent ces conclusions, même si les avocats du sportif doivent examiner plus en détail le rapport des experts indépendants.Mi-mai, une psychiatre convoquée par la défense avait expliqué devant la cour que le handicap d'Oscar Pistorius et l'anxiété développée depuis son enfance pouvaient expliquer son geste. Le procureur Gerrie Nel avait alors demandé une contre-expertise, validée par la juge Masipa. Les résultats de ces examens sont clairs : selon les médecins, Oscar Pistorius ne souffre pas de "troubles de l'anxiété généralisée" et ne pourra donc pas bénéficier de cette circonstance...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant