Pistes de ski : les stations mentent-elles sur la longueur

le
2
Selon les calculs d'un consultant allemand, les stations de ski françaises et européennes surévaluent très fortement la taille de leurs domaines skiables.

Pour les stations de ski, c'est un argument commercial majeur: les kilomètres de pistes mises à disposition de leurs clients. Des chiffres impressionnants qui se mesurent en centaines de kilomètres. Sauf que Christoph Schrahe, un consultant allemand qui s'intéresse de longue date à la question, vient de jeter un pavé dans la mare sur la question.

Selon lui, la quasi-totalité des stations gonflent très fortement la taille de leur domaine skiable. De son côté, il a utilisé pendant de longues heures le logiciel Google Earth pour parvenir à sa propre estimation.

Résultat: les champions français de la surenchère seraient les stations Isola 2000 (54 km au lieu de 120 ) et Les Sybelles (141 km au lieu de 320). La précision suisse est largement égratignée au passage puisque les chiffres les plus «gonflés» en Europe se trouveraient chez nos voisins helvétiques. St Moritz-Celerina affiche 163 km de piste contre les 64 km calculés par l'expert et le domaine des 4 vallées se surestimerait encore plus nettement (412 km au lieu de 160 calculé par l'expert).

Les plus grands domaines ne sont pas épargnés par la tendance mais dans des proportions plus modestes: + 53 % pour les Portes du Soleil (425 km au lieu de 650), + 22 % pour les 3 Vallées (493 km au lieu de 600) et + 12 % pour Paradiski (378 km au lieu de 425).

Du côté des stations, on affiche une certaine gêne face à la question et bon nombre d'entre elles peinent à présenter clairement leur méthode de calcul. Elles reconnaissent cependant volontiers qu'elles ne s'en tiennent pas à la mesure en ligne droite. Au Grand massif, par exemple, on explique qu'une piste de 1 km tout schuss, représente en fait 1,56 km de ski en intégrant les zig-zag. Le débat pourrait en tous cas mener à des précisions et à une harmonisation sur la méthode de calcul.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le vendredi 20 sept 2013 à 11:01

    Une bonne solution dans l'air du temps : une taxe assujettie à la longueur de piste. Car plus c'est long plus on monétise de la neige.Ils n'y ont pas pensé nos philantropique du Conseil Economique ou nos stressés de Bercy ?Je suis sur que, bizarrement, les longueurs seraient ajustées très très rapidement.

  • gnapi le vendredi 20 sept 2013 à 11:00

    GoogleEarth doit donner les longueurs horizontales (vues d'avion). Cela done donc des distances faussées à la baisse.Maintenant trouver moins de la moitié, c'est sur que les stations abusent ! Pour preuve leur gène et le blabla sur le zig-zag [du skieur moyen je présume ?] qui leur permet de rajouter plus de 50% ...