Piscines publiques : encore près de 50 noyades par an

le
0
Des systèmes de sécurité et de prévention de la noyade dans les piscines publiques existent pourtant.

Le 13 juillet à Muret, un garçon de 6 ans s'est noyé dans le complexe aquatique Aqualudia à Muret près de Toulouse. Il est actuellement toujours plongé dans un coma artificiel.

Le 17 juillet dernier, c'est un enfant âgé de cinq ans qui se noie dans la piscine à vagues de la base régionale de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines après avoir échappé à la vigilance de sa mère.

Ces accidents tragiques ne sont malheureusement pas des cas isolés. Et avec l'arrivée des beaux jours, ils se sont multipliés. Il existe pourtant des systèmes de sécurité et de prévention de la noyade dans les piscines publiques .

Un maître-nageur par piscine, parfois trois

D'après une étude menée par l'Institut de veille sanitaire, une cinquantaine de noyades sont recensées chaque année entre le 1er juin et le 30 septembre. «La noyade dans les piscines est un problème de santé publique», insiste Virginie Taverne, présidente de l'Association nationale pour la prévention des accidents

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant