Pisa : bagarres politiques autour des résultats français

le
1
Emploi du temps d'une élève de cinquième en France. Photo d'illustration.
Emploi du temps d'une élève de cinquième en France. Photo d'illustration.

La dernière enquête Pisa, publiée mardi, conduit pour la France à deux constats : les inégalités se creusent entre les élèves... et ceux-ci sont moins bons, notamment en mathématiques. Les politiques font feu de tout bois pour proposer leur lecture de l'étude. Voici leurs principales réactions.PS : "Les résultats de l'enquête Pisa dressent un réquisitoire sans appel de la politique éducative menée par la droite pendant dix ans (...) Il serait malhonnête d'en faire porter la responsabilité à l'actuel gouvernement comme tente de le faire Laurent Wauquiez avec son sens de la subtilité et son cynisme habituels. Au contraire, le creusement des inégalités justifie pleinement la refondation de l'école engagée par la majorité de gauche depuis 2012."

François Bayrou, président du MoDem et ex-ministre de l'Éducation : Ce recul "aggravé par l'accroissement des inégalités scolaires en fonction des inégalités sociales, notamment pour les élèves issus de l'immigration, et par une dégradation de la discipline à l'école, traduit un accident majeur de notre système éducatif dans son ensemble. Si cet accident se poursuit, il empêchera durablement tout redressement du pays. L'enquête parle d'elle-même : c'est dans la transmission des fondamentaux, langue française, langue écrite, mathématiques, calcul et sciences, que notre système échoue. Toute entreprise de reconstruction devra commencer par là : réfléchir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 4 déc 2013 à 00:01

    Quand on prend le temps d’analyser les chiffres en rapport des Pays, on voit tout de suite qu’elle en est la raison…Par contre, on peut dire qu’on est même bien placé, pour un Pays qui recueille le plus de chienlit du monde, et dont on veut en faire une chance pour la France, en tirant son éducation et économie vers le bas !...Et effectivement, ça donne des électeurs à un certain Parti, qui, sans ces derniers, serait pratiquement inexistant. FRANCE...ou est ton rayonnement ?...