Pirelli pourrait être retirée de la cote à Milan, 93 ans après

le
0

MILAN, 14 octobre (Reuters) - Pirelli PECI.MI semble s'acheminer vers un retrait de la Bourse de Milan, où l'action du cinquième fabricant mondial de pneumatiques est traitée depuis 1922, à la suite de la clôture d'une offre obligatoire sur les minoritaires du groupe lancée en septembre par un véhicule d'investissement contrôlé par ChemChina. China National Chemical (ChemChina) avait racheté Pirelli en mars pour 7,1 milliards d'euros hors passif, l'un des fleurons de l'industrie italienne passant ainsi dans des mains chinoises. ID:nL6N0WP0B8 ID:nL5N10M4IS Marco Polo Industrial Holding, une structure créée pour faciliter la transaction, avait conclu en août le rachat d'une participation dans Pirelli à la holding italienne Camfin, déclenchant ainsi l'OPA obligatoire, une première étape vers un retrait de la cote, qui était le but de l'opération. Dans un communiqué, les autorités boursières italiennes précisent que Marco Polo a racheté 70,6% des titres Pirelli visés par l'offre. Cela représente une part de quelque 54% du capital du groupe. Si l'on ajoute cela aux 33% de Pirelli que Maro Polo détenait déjà, il se retrouve avec 87% du capital, selon des calculs faits par Reuters. Marco Polo se retrouve ainsi juste en dessous de seuil de 90% qui déclenche automatiquement une offre de retrait d'une entreprise cotée. Mais comme l'offre de Marco Polo a dépassé le seuil de 50% des parts dans Pirelli, elle sera automatiquement rouverte pendant une période de cinq jours de cotation à partir de 21 octobre, ce qui accroît les chances du véhicule d'atteindre les 90%. Et même si ce niveau n'est pas atteint, Pirelli doit réunir une assemblée générale extraordinaire des actionnaires pour qu'ils se prononcent sur l'incorporation de l'entreprise dans Marco Polo, une évolution de structure qui mènerait également vers un retrait de la cote. ChemChina détient 65% de Marco Polo, le solde étant aux mains de Camfin, une compagnie holding dont les investisseurs sont le patron de Pirelli Marco Tronchetti Provera, les banques italiennes UniCredit CRDI.MI et Intesa Sanpaolo ISP.MI et le russe Rosneft ROSN.MM . Vers 07h40 GMT, le titre Pirelli gagne 0,27% à 14,99 euros. (Agnieszka Flak et Stefano Rebaudo, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant