Piraterie : le coup de gueule des armateurs français

le
0
Les armateurs français protestent contre l'interdiction d'embarquer des gardes privés à bord des bateaux battant pavillon tricolore. Une exception en Europe.

Les armateurs français, et les gens de la mer en général, poussent un «coup de gueule» retentissant. Ils accusent les autorités françaises de les laisser démunis face aux pirates somaliens, en leur interdisant d'embarquer des gardes privés armés. Les armateurs menacent, si rien n'est fait, de faire passer leur flotte sous pavillon étranger. «Ce qui se passe est incompréhensible» tonne Francis Vallat, le plus virulent des invités d'un colloque de haut niveau* organisé mardi à Paris, à l'École militaire.

Pour Francis Vallat, ancien armateur, président du «Cluster maritime français» qui regroupe tous les métiers maritimes, les autorités françaises devraient «autoriser immédiatement l'embarquement de gardes armés». Or, dit-il, «on traîne d'études en rapports parlementaires, et rien n'est fait.»

Po...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant