Pirater un avion ? Quand la polémique décolle...

le
0
Des pilotes dans le cockpit d'un Airbus A380. Photo d'illustration.
Des pilotes dans le cockpit d'un Airbus A380. Photo d'illustration.

La polémique a démarré en fin de semaine dernière, lorsque le FBI a publié un document s'inquiétant du possible piratage informatique d'un avion par un hacker, Chris Roberts. Entre 2011 et 2014, ce chercheur en sécurité aurait réussi à s'introduire dans les systèmes embarqués de plusieurs avions de ligne Boeing et Airbus. Mi-avril, il avait été intercepté et entendu par les forces de l'ordre à la descente d'un vol domestique américain après avoir tweeté qu'il pouvait déclencher la chute des masques à oxygène dans la cabine.

Selon le document du FBI, qui rend compte des entretiens avec le suspect, ce dernier aurait simplement utilisé le système de divertissements IFE (pour In-Flight Entertainment), qui permet aux écrans encastrés dans le dossier des sièges de diffuser des films. Il se serait connecté aux réseaux des avions grâce à un câble bricolé, et branché dans le boîtier du siège devant lui. La manipulation semble enfantine, pour peu que le personnel de cabine ne s'inquiète pas qu'un passager démonte une partie de son écran...

S'il y a pare-feu, il y a vulnérabilité

Chris Roberts aurait ensuite réussi à se connecter à certains systèmes de gestion du vol, et aurait notamment pu remplacer certaines informations envoyées à un moteur afin d'altérer légèrement la trajectoire du vol. Les experts sont dubitatifs à la lecture de ce rapport, par exemple le laboratoire russe Kaspersky Lab :

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant