Piratage : la Corée du Nord privée d'Internet pendant plus de 9 heures

le
0
Piratage : la Corée du Nord privée d'Internet pendant plus de 9 heures
Piratage : la Corée du Nord privée d'Internet pendant plus de 9 heures

Les connexions internet nord-coréennes ont été rétablies mardi après plus de neuf heures de paralysie, selon des experts en informatique qui suggèrent que le pays communiste avait peut-être été la cible de représailles après l'attaque informatique d'ampleur du 24 novembre contre Sony.

Cette paralysie est intervenue quelques jours seulement après la promesse de Barack Obama d'une «réponse proportionnée» à la cyberattaque imputée par le FBI à Pyongyang.

L'Internet nord-coréen victime d'une panne géante. Les quatre réseaux internet dont dispose la Corée du Nord sont restés déconnectés pendant neuf heures et 31 minutes, ont indiqué les experts de la société Dyn Research, établie aux Etats-Unis et spécialisée dans la sécurité informatique. Les causes de la panne géante demeurent inconnues. Selon Dyn Research, les connexions Internet entre la Corée du Nord et le reste du monde - jamais très bonnes d'ordinaire - ont commencé à être perturbées dès le week-end. Cette fois, «c'est différent des courtes coupures que nous avons remarquées par le passé», avait remarqué Earl Zmijewski : «Ils ont pu décider de couper tout simplement les connexions ou alors ils sont peut-être victimes d'une panne ou d'une attaque». Interrogé par «The New York Times», Doug Madory, directeur de l'analyse Internet à Dyn Research, avait été plus affirmatif : «Cela concorde avec une attaque DDOS sur leurs routeurs».

Dès vendredi, des comptes Twitter liés aux Anonymous avaient annoncé une cyberattaque contre la Corée du Nord. Notamment le compte @TheAnonMessage, suivi par plus de 100.000 internautes et finalement suspendu par Twitter après des menaces de diffusion d'une sextape de la rappeur Iggy Azalea. Au département d'Etat américain, la porte-parole adjointe Marie Harf avait dit ne pas être en mesure de commenter ces informations. «Parmi nos réponses (à la cyberattaque contre Sony, certaines seront visibles, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant