Piratage : l'Hadopi défend son bilan avec mordant

le
0
La Haute autorité contre le téléchargement illégal, dont l'avenir est incertain, publie un rapport annuel où elle se félicite de ses résultats.

L'Hadopi ne se fait plus guère d'illusion. L'autorité chargée de la protection des droits d'auteur sur Internet est vouée à se transformer radicalement, voire à disparaître. Mais en attendant les conclusions de la mission de Pierre Lescure, qui statuera avant mars 2013 sur son avenir, l'institution continue de se défendre avec force.

Mercredi matin, la présentation de son bilan annuel a ainsi tourné au règlement de comptes. La présidente de la Haute autorité, Marie-Françoise Marais, a dénoncé le «dénigrement systématique» et les «attaques permanentes qui confinent à un délit de sale gueule». Ces propos visaient à mots couverts la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui a jugé trop «cher» le fonctionnement de l'Hadopi et déjà réduit de 12,5% son budget pour 2013.

Le bilan, présenté à la presse, avait des airs de testament. Sur une centaine de pages, qui débordent de chiffres et de détails sur son action, l'Hadopi se félicite au contraire de se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant