Piratage de Sony : les Etats-Unis ont infiltré le réseau de la Corée du Nord

le
1
Piratage de Sony : les Etats-Unis ont infiltré le réseau de la Corée du Nord
Piratage de Sony : les Etats-Unis ont infiltré le réseau de la Corée du Nord

Après le piratage massif dont a été victime Sony Pictures et qui a conduit à la divulgation des milliers de données internes, Washington a rapidement pointé du doigt la Corée du Nord. Mais si Pyongyang a été désigné par les Etats-Unis comme l'auteur de de cette attaque informatique, c'est en fait parce que les Etats-Unis sont eux-mêmes parvenus à s'infiltrer en secret dans le réseau informatique de la Corée du Nord en 2010, selon le New York Times.

Citant d'anciens responsables américains et étrangers, sous couvert d'anonymat, et un document de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) récemment publié, le quotidien américain détaille la façon dont cette dernière a «pénétré directement» en 2010 les systèmes nord-coréens via des réseaux chinois et des connections en Malaisie privilégiées par les hackers nord-coréens.

Un programme pour surveiller le programme nucléaire nord-coréen

Cette opération de la NSA était conçue à l'origine comme un moyen de récolter des informations sur le programme nucléaire de ce régime ultra-secret. Mais, au vu de la menace grandissante de la Corée du Nord en matière de piratage informatique, elle a progressivement évolué après une attaque contre des banques et des chaînes de télévision sud-coréennes en 2013.

D'après le New York Times, le logiciel-espion développé par la NSA a constitué un «radar d'alerte précoce» pour les activités nord-coréennes et il a fourni la preuve qui a convaincu le président américain Barack Obama que Pyongyang était bien à l'origine du piratage de Sony. Les enquêteurs américains ont conclu que les pirates nord-coréens avaient passé deux mois à cartographier le réseau informatique de Sony avant de mener ce que le FBI, la police fédérale américaine, a qualifié de plus grave cyber-attaque jamais menée contre les Etats-Unis.

L'erreur de jugement des renseignements américains

La Corée du Nord a nié toute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 19 jan 2015 à 21:01

    Les USA espionnent le monde entier et ne veulent pas que les autres en fassent autant.