Piratage de logiciels: les entreprises françaises épinglées

le
0
Au premier semestre, 45 entreprises qui utilisaient des programmes informatiques piratés ont dû payer 460.000 euros. Le manque à gagner s'élèverait à 2 milliards d'euros pour les éditeurs de logiciels en France.

À l'occasion de 108 procédures de contrôle engagées au premier semestre, au nom du BSA (Business Software Alliance), qui défend les intérêts des éditeurs de logiciels, 460.000 euros ont dû être acquittés par 45 entreprises qui utilisaient des programmes informatiques piratés. Cette instance engage des procédures judiciaires pour s'assurer que les entreprises acquittent convenablement les licences de logiciels, utilisées sur le lieu de travail, et qui doivent souvent être renouvelées chaque année. «Cela représente une hausse de 25 % par rapport à la même période de l'an dernier. Tous les acteurs économiques n'ont pas le même comportement. Seulement 10 % des logiciels ne sont pas conformes dans les grands groupes, contre 40 % pour les PME et près de 80 ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant