Piratage : ce que les cybercriminels préparent pour 2015

le
1
Piratage : ce que les cybercriminels préparent pour 2015
Piratage : ce que les cybercriminels préparent pour 2015

Les hackers fourbissent de nouvelles armes électroniques en cette fin d'année. Pour 2015, ils seront mieux protégés dans le «Darknet» - l'Internet profond accessible aux initiés - le prix de leurs virus et malwares baissera, les smartphones deviendront leurs cibles privilégiées tout comme le paiement en ligne ou le règlement sans contact. C'est ce qui ressort de l'étude du spécialiste japonais des logiciels de sécurité informatique, Trend Micro, et ses «Prédictions Trend Micro pour 2015 et au-delà» (document en anglais) dont nous avons pu consulter les conclusions en exclusivité. Revue de détail des futures menaces.

Des cybercriminels mieux équipés

La vente de logiciels malveillants (malwares) sur les réseaux parallèles et anonymes comme Tor, Freenet ou I2P ne connaît pas la crise. La valeur de ces logiciels d'attaque diminue depuis plusieurs années tandis que l'offre supplante la demande. De jeunes pirates peuvent ainsi se faire les dents à moindre coût et en toute discrétion. Le prix des données volées lors d'un piratage a également chuté. Selon Trend Micro, des identifiants d'un compte Facebook se négocient sur le marché noir à 100 dollars (80 euros) contre 200$ il y a trois ans.

«La tendance est une évolution vers le professionnalisme», observe aussi Loïc Guézo, expert Sécurité de l'Information pour l'Europe du Sud chez Trend Micro. Des opérations cybercriminelles groupées sont à prévoir.

Des cibles de plus grande envergure

Afin d'augmenter leurs profits dans cette économie parallèle de plus en plus compétitive, les cybercriminels vont cibler de plus en plus de grandes entreprises, comme l'Américain Target et sa banque de données clients en 2013. Les banques, les institutions financières et les services qui stockent des données sur leurs clients seront des objectifs privilégiés. «Les criminels vont s'approprier les techniques avancées d'attaques sur des sites gouvernementaux afin de s'en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 4 nov 2014 à 18:17

    Les ordinateurs d'entreprises (à fortiori ceux des particuliers) me font penser aux forts militaires construits avant l'aviation......