PIP: rupture chez près de 1 femme sur 3

le
0
Sur les 8000 Françaises ayant déjà bénéficié d'un retrait de prothèses mammaires au gel frelaté, 2252 avaient un implant en mauvais état. Les autorités maintiennent leur recommandation d'explantation préventive.

Depuis l'incitation du gouvernement à retirer préventivement toutes les prothèses PIP fin décembre, près de 8000 femmes sur les 30.000 concernées ont été opérées en France, selon un bilan diffusé lundi par l'agence des produits de santé (ANSM, ex-Afssaps). C'est 3000 de plus qu'à la mi-mars.

Fin avril, 7868 femmes s'étaient fait retirer leurs prothèses, dont 5257 à titre préventif, a indiqué l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Le nombre de ruptures enregistrées s'élève désormais à 2702, pour 2252 femmes, certaines patientes ayant pu présenter plusieurs ruptures.

Le nombre de cancers du sein (adénocarcinomes) constatés chez des porteuses de prothèses PIP s'élève désormais à 48, soit 3 de plus qu'à la fin mars, selon l'ANSM. Néanmoins, les autorités sanitaires françaises continuent de partager l'avis de l'Institut national du cancer (Inca), selon lequel il n'y a pas de preuves que les porteuses d'implants PI

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant