PIP : Mas se dédouane devant le juge

le
0
L'ex-fabricant de prothèses a été mis en examen pour «blessures involontaires».

Moins de deux heures: l'audition de Jean-Claude Mas par la juge d'instruction de Marseille a été rapide jeudi soir. Peu avant minuit, le fondateur de PIP (Poly Implant Prothèse) a été mis en examen pour «blessures involontaires» (lire ci-dessous) et placé sous un contrôle judiciaire strict prévoyant notamment la remise de son passeport. Dans un délai d'un an, il devra s'acquitter d'une caution de 100.000 euros avec obligation d'en verser le quart avant le 26 février. Un placement en détention provisoire n'était pas possible compte tenu de la peine encourue. En raison des craintes de fuite à l'étranger exprimées par les victimes, une surveillance discrète semble avoir été exercée ces derniers mois sur le domicile varois du suspect. «Mon client est soulagé d'avoir pu s'expliquer», a, de son côté, commenté son avocat, Me Yves Haddad.

Selon plusieurs échos de cette audition, l'ancien patron de PIP a maintenu sa ligne de défense. Il a ainsi affirmü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant