PIP : Mas a organisé son insolvabilité

le
0
L'ex-patron de Poly Implant Prothèse dit avoir perdu tout revenu et épargne, compliquant l'indemnisation des victimes.

Jean-Claude Mas, le très contesté patron de Poly Implant Prothèse (PIP), ne pourra pas indemniser ses victimes s'il est reconnu coupable. Les 400.000 à 500.000 femmes qui dans le monde vont devoir se faire réopérer pour retirer et remplacer des implants mammaires remplis de gel non homologué s'étant rompu de façon précoce ou menaçant de le faire et provoquant des réactions, ne pourront pas se retourner contre lui. Plus de 2500 plaintes ont déjà été déposées en France. Mais leur indemnisation risque d'être difficile.

Jean-Claude Mas se déclare insolvable. A-t-il organisé cette insolvabilité? Quelques mois après la découverte du scandale par l'Afssaps et la liquidation de la société PIP qui en a découlé, en mars 2010, il a cédé un de ses actifs facilement repérable, une belle villa située dans un quartier résidentiel de Six-Fours-les-Plages dans le Var, non loin de l'ancien siège de l'entreprise.

Il avait en effet acquis avec sa compagne, Dominique L, c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant