PIP : les témoignages à charge des employés

le
0
Les salariés ont expliqué mardi que la fraude sur le gel utilisé pour les prothèses était largement connue dans l'entreprise.

Tout le monde était au courant de la fraude chez PIP. Pas seulement Jean-Claude Mas, le fondateur de l'entreprise qui reconnaît la fraude, de même que les quatre autres dirigeants mis en cause. Le procès du scandale sanitaire des prothèses mammaires au gel non conforme qui se déroule actuellement à Marseille jusqu'au 17 mai a permis hier d'en avoir confirmation. La journée était notamment consacrée à l'audition comme témoins d'anciens salariés de l'entreprise mise en liquidation après l'interdiction de ses implants en mars 2010.

Malika Bouzian, ingénieur au service R & D, a ainsi reconnu hier qu'à partir de 2005 ou 2006, elle savait qu'un gel «non déclaré» était utilisé. «C'est venu progressivement. Au début, ce qu'on m'a dit c'est que le gel PIP était utilisé pour des essais. Cela me semblait normal qu'on prenne un gel moins...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant