PIP : le certificateur allemand a des soucis

le
0
Pour la première fois, l'organisme allemand qui certifiait les prothèses PIP est inquiété dans son propre pays par un assureur. Alors que PIP est insolvable, cette plainte relance la piste d'une indemnisation pour les victimes françaises.

Rebondissement dans le scandale des prothèses mammaires PIP. Selon nos informations, AOK, l'une des plus importante assurance maladie obligatoire d'Allemagne (25 millions d'assurés) a assigné, le 30 août, l'organisme TÜV qui certifiait les prothèses PIP. AOK Bavière réclame 50.000 euros à TÜV pour le remboursement des frais avancés par la caisse lors des opérations de ses assurées visant à retirer les prothèses. L'organisme de surveillance de la santé allemand avait conseillé de retirer préventivement tous les implants PIP. C'est la première fois que le géant TÜV est inquièté sur le sol allemand dans cette affaire de prothèses. En Allemagne, 10.000 femmes avaient reçu des implants PIP.

TÜV est une véritable institutio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant