PIP : «L'État déboursera 15 millions d'euros»

le
1
INFO LE FIGARO - Me Laurent Gaudon réagit à la décision du procureur de la République de Marseille, que nous révélions vendredi, de ne pas poursuivre TÜV, l'organisme allemand qui a, des années durant, certifié les prothèses de PIP alors même qu'elles étaient fabriquées avec un gel frelaté.

Me Laurent Gaudon est avocat à Marseille. Il défend plusieurs centaines de femmes (françaises, anglaises et sud-américaines) victimes des implants mammaires PIP.

LE FIGARO.-Comment réagissent les victimes que vous défendez à la perspective de se retrouver face à PIP sur le même banc que TÜV, l'organisme certificateur qui accordait aux prothèses le marquage CE?

Me Laurent GAUDON - Elles sont éc½urées, indignées! Elles sont dans l'incompréhension. D'un côté, on leur dit que TÜV sera la seule entreprise à pouvoir les indemniser compte tenu de ses trop nombreuses lacunes dans sa manière d'auditer et parce que PIP est insolv...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • k.lys le mardi 22 jan 2013 à 09:08

    15 million la PIP, 10 fois plus que D.S.K...Y'a de l'inflation quand meme