PIP : des victimes en quête d'indemnisation

le
0
Elles demandent au tribunal de commerce de Toulon d'obtenir un versement de la compagnie d'assurances de PIP.

Le vaste scandale des prothèses mammaires au gel frelaté de la société varoise PIP est entré hier dans une phase économique. Trois procédures pénales sont, en effet, déjà en cours devant le tribunal de grande instance de Marseille pour tromperie aggravée, blessures et homicides involontaires, et enfin banqueroute frauduleuse, abus de biens sociaux et organisation frauduleuse d'insolvabilité.

Hier, devant le tribunal de commerce de Toulon, des victimes ont tenté de faire entendre leur voix et d'obtenir une indemnisation. Car la société PIP étant en phase de liquidation, il n'y a rien à obtenir de ce côté-là. Son créateur et ancien président, Jean-Claude Mas, actuellement en détention provisoire, se retranche derrière son insolvabilité. Alors, les 3500 victimes ayant porté plainte à ce jour ne peuvent que se retourner vers Allianz, la compagnie d'assurances de PIP, ou vers TÜV, l'organisation de certification de la société. Une trentaine de victimes se sont a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant