PIP : au moins 400.000 femmes concernées dans le monde

le
0
Les prothèses défectueuses PIP ont été vendues dans toute l'Europe mais aussi en Amérique du Sud et en Australie. Tour d'horizon des recommandations émises par les autorités sanitaires des pays concernés

L'affaire des prothèses mammaires défectueuses de l'entreprise française Poly Implant Prothèses (PIP) ne touche pas que la France. De 400.000 à 500.000 femmes dans le monde seraient concernées. Si les autorités françaises se sont prononcées pour le retrait des prothèses et un remboursement pris en charge par la Sécurité sociale, les autres pays n'ont pas tous suivi cette ligne. De l'Europe à l'Autralie en passant par l'Amérique latine, nombreux sont les États à avoir émis des différentes recommandations.

EUROPE

La Commission européenne a annoncé le 5 janvier avoir proposé la mise en place d'un «système d'évaluation commun» pour aider les autorités sanitaires de chaque pays à évaluer les risques. Bruxelles travaille par ailleurs, depuis plusieurs mois déjà, à la révision de l'actuelle directive sur les «dispositifs médicaux», qui date de 2007, et doit présenter ses propositions dans le courant de ce semestre. Le texte devrait prévoir un renforcement de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant