Pionniers de la pédiatrie, Cécifoot, Quand on a 17 ans : trois docus en replay ou podcast

le
0
Pionniers de la pédiatrie, Cécifoot, Quand on a 17 ans : trois docus en replay ou podcast
Pionniers de la pédiatrie, Cécifoot, Quand on a 17 ans : trois docus en replay ou podcast

Chaque samedi, La Matinale vous propose une sélection de programmes disponibles en replay ou en podcast.

Cette semaine, trois documentaires méritent une deuxième chance : en replay, le numéro d’Aventures de médecine consacré aux pionniers de la pédiatrie et de la gynécologie obstétrique ; en podcast, Quand on a 17 ans, qui mêle les souvenirs d’adolescence de quatre générations et Cécifoot, le sens du jeu, pour découvrir cette discipline invisible.

Fascinante plongée dans l’univers de la pédiatrie

Entre bistouri, couveuse, sourires émerveillés et images en 3D, Michel Cymes a trouvé la parade, mardi 14 juin, face à l’affiche de l’Euro 2016 (Portugal - Islande), avec un nouvel opus d’Aventures de médecine consacré à la pédiatrie qui a réuni plus de trois millions de téléspectateurs.

Jouant intelligemment de deux thématiques très prisées du public – l’histoire et la médecine – cette série documentaire éminemment pédagogique permet d’appréhender à chaque fois une discipline. Ainsi après la médecine d’urgence ou la police scientifique, ce nouveau numéro – sans doute le plus réussi – nous fait découvrir quelques pionniers de la pédiatrie tels l’obstétricien Stéphane Tarnier, qui a mis au point la première couveuse ; le chirurgien Alfred Blalock, auteur de la première intervention du cœur sur un bébé, qui signa l’acte de naissance de la chirurgie cardiaque ; ou encore le docteur Kanwaljeet Anand, grâce auquel a été reconnue, en 1987, la douleur chez le nourrisson.

Plus encore que ces innovations majeures, on reste fasciné par les deux opérations auxquelles on assiste – l’une sur un...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant