Pinterest s'ouvre à la publicité à l'international

le
0
Pinterest s'ouvre à la publicité à l'international
Pinterest s'ouvre à la publicité à l'international

Après les États-Unis, le service en ligne américain Pinterest, sur lequel les utilisateurs épinglent des photos ("pins") liées à leurs centres d'intérêt, a annoncé mercredi qu'il s'ouvrait à la publicité sur ses marchés internationaux, à commencer par le Royaume-Uni.Pinterest avait commencé à montrer des publicités à ses utilisateurs américains il y a environ dix-huit mois, sous forme de "pins sponsorisés" par des marques ou des entreprises."Nous avançons maintenant de manière énergique sur les marchés internationaux", indique à l'AFP Tim Kendall, président de Pinterest chargé notamment de superviser la monétisation du service et ses efforts dans la publicité.Pinterest démarre cette expansion par le Royaume-Uni, qu'il dit être un "marché prioritaire" avec une base d'utilisateurs importante y compris parmi les entreprises."Durant le reste de l'année, nous continuerons à ajouter des pays anglophones, l'Australie, le Canada, l'Irlande", détaille Tim Kendall. "Puis ceux-ci seront suivis par des marchés non anglophones", selon un calendrier restant à préciser.Pinterest se positionne à la croisée du réseau social et du moteur de recherche en ligne, et la plupart des utilisateurs du service ont "un degré très élevé d'intention commerciale", fait valoir Tim Kendall. Ils ne viennent pas sur Pinterest pour voir des photos de leurs amis, mais chercher des biens et services qu'ils envisagent d'acheter, et "cela met Pinterest dans une position unique" pour montrer des publicités.De nombreuses marques et entreprises sont déjà présentes sur le service (les trois quarts des contenus épinglés sur Pinterest proviennent de sites internet de commerçants ou de blogs d'entreprises), mais payer pour des pins sponsorisés peut leur permettre d'apparaître plus souvent, ou de s'adresser à un public plus ciblé: par exemple en faisant voir les chaussures noires ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant