Pinterest : multiplier les centres d'intérêt pour séduire les internautes

le
0
Pinterest : multiplier les centres d'intérêt pour séduire les internautes
Pinterest : multiplier les centres d'intérêt pour séduire les internautes

Ben Silbermann, PDG et cofondateur de Pinterest, a fait le déplacement en France pour célébrer le premier anniversaire de la présence du réseau social dans l'hexagone. Accompagné de Stéphanie Tramicheck, DG France, il est revenu sur les spécificités de Pinterest et de ses utilisateurs français."A l'origine, le but de Pinterest était de mettre en ligne des collections puis de les partager avec d'autres personnes ayant les mêmes intérêts, de suivre leurs comptes, etc., explique Ben Silbermann. Aujourd'hui, Pinterest compte 750 millions de tableaux et plus de 30 milliards d'épingles."

Pinterest, qui revendique environ 60 millions d'utilisateurs actifs dans le monde, ne souhaite pas communiquer sur son audience française, précisant toutefois que celle-ci a augmenté de 138% entre mai 2013 et mai 2014. Les 5 catégories les plus plébiscitées en France sont par ailleurs, dans l'ordre, les loisirs créatifs, la mode, la décoration, l'art et la cuisine.

Stéphanie Tramicheck, responsable du bureau parisien de Pinterest insiste sur les relations à entretenir avec la communauté : "Nous faisons beaucoup de travail communautaire avec ceux que nous appelons les pinfluenceurs, de véritables amateurs experts dans leurs domaines."

"Aujourd'hui, Pinterest est surtout reconnu dans le lifestyle, mais notre réseau n'est pas que pour les femmes, il est pour tous ceux qui ont des centres d'intérêts, quels qu'ils soient, insiste la DG France. Nous avons réalisé en décembre 2013 une étude en interne pour mieux comprendre l'utilisation et les attentes de nos abonnés. Il en ressort par exemple que les Français font une réelle distinction entre vies privée et professionnelle. C'est pourquoi nous leur proposons des tableaux secrets illimités, pour partager des informations spécifiques avec qui l'on veut."

"Facebook et Twitter connecte des individus, Pinterest connecte des centres d'intérêts", voici ce qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant