Pinel ne se voit pas «ministre en danger»

le
1
En charge de l'Artisanat et du Commerce, l'élue radicale de gauche mise sur l'effet Hollande pour sa réélection.

Avec Najat Vallaud-Belkacem, elle est l'une des deux benjamines du nouveau gouvernement. Âgée de 34 ans, Sylvia Pinel, ministre déléguée à l'Artisanat, au Commerce et au Tourisme, est candidate aux législatives dans la 2e circonscription du Tarn-et-Garonne. Depuis jeudi dernier, cette fille d'agriculteurs, diplômée en droit, laboure le terrain et enchaîne les réunions publiques. «Ma nomination au gouvernement n'était pas prévue! Initialement, j'avais envisagé de me rendre dans les 132 communes de la circonscription. J'ai dû réduire la voilure, avec une ou deux réunions publiques par jour dans les chefs-lieux de canton», explique-t-elle, avec la volonté de «con­vaincre les indécis». Car, en 2007, elle ne s'était imposée qu'avec 749 voix d'avance sur le candidat de droite, Jacques Briat. Elle le sait, «rien n'est acquis en politique». Mais elle refuse l'étiquette de «ministre en danger».

Réélu à trois reprises dans cette circonscription avant d'aller

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le mardi 29 mai 2012 à 09:27

    Battue a plate couture aux cantonales malgrés le soutien inconditionnel de la presse locale: LA PRAVDA" et son ami BAYLET