Pinault étoffe son pôle immobilier avec un site d'estimation en ligne

le
0

Trois ans après la reprise des réseaux immobiliers sans agence Capifrance et Optimhome par Artemis, la holding de la famille Pinault, c’est le site d’estimation Drimki.fr qui rejoint le groupe.

Artemis, holding de la famille Pinault, continue à creuser son sillon dans l’immobilier. Il y a trois ans, la structure avait surpris en rachetant les deux principaux réseaux de mandataires immobiliers sans agence, Capifrance et Optimhome. Ces structures recrutent moyennant le paiement d’un abonnement et de commissions des agents commerciaux indépendants chargés de vendre depuis leur domicile appartements et maisons à une clientèle locale. Et pour travailler, ils disposent d’outils informatiques mis à disposition par le réseau.

Avec l’acquisition de Drimki.fr, ces deux réseaux disposeront d’un atout supplémentaire. D’un côté, le site est accessible gratuitement par les particuliers (acheteurs ou vendeurs) qui peuvent ensuite demander à être mis en relation avec un professionnel. Sur près de 50.000 demandes d’évaluations mensuelles, 10.000 d’entre elles optent pour la possibilité d’être rappelé par un agent. Évidemment, avec cette acquisition, les internautes seront aiguillés vers Capifrance ou Optimhome. Par ailleurs, les agents de ces réseaux disposeront d’une version plus détaillée de Drimki leur permettant de présenter un dossier plus étoffé pour étayer leur estimation de prix.

«Un outil différenciant»

«C’est un outil différenciant qui permet de valoriser le dossier de nos agents face à la concurrence et aussi un atout qui peut attirer vers nous de nouveaux agents commerciaux», estime Alban Greget, directeur des investissements chez Artemis. Jusqu’à présent, Drimki générait tout au plus 2 millions d’euros de chiffre d’affaires par an car la structure ne disposait que d’un petit réseau de commercialisation et peinait donc à se rémunérer. Du côté d’Artemis, si on refuse de dévoiler le montant de cette acquisition, on reconnaît attendre une progression de 10 % des ventes grâce à ce nouvel outil.

Actuellement, les deux réseaux immobiliers totalisent 2.400 agents répartis à travers la France. Il réalisent près de 97 millions d’euros de vente cette année alors que ce chiffre dépassait tout juste les 50 millions d’euros en 2010. Une progression forte, alors que les réseaux eux-mêmes se sont peu élargis, et qui tiendrait à la montée en puissance et en compétence de ces agents qui finalisent plus de ventes malgré un marché plus que morose. L’acquisition de Drimki précède de quelques mois le rachat par Foncia d’un de ses concurrents: Efficity. Quant au dernier acteur de ce marché de l’estimation en ligne, MeilleursAgents, il compte poursuivre son existence en se positionnant comme un «label de qualité» accordé à différentes agences travaillant avec lui.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant