Pinar Selek et le système judiciaire turc

le
0
Acquittée deux fois, cette sociologue réfugiée à Strasbourgest à nouveau poursuivie pour un attentat? qui n'a pas eu lieu.

À Istanbul

Le cas Pinar Selek sera peut-être un jour enseigné aux étudiants en droit comme un exemple des égarements de la justice turque. Cette sociologue réfugiée à Strasbourg est harcelée judiciairement depuis quatorze ans. Son procès pour terrorisme reprend mercredi devant la cour pénale n° 12 d'Istanbul alors qu'elle a déjà été acquittée deux fois. Une affaire ubuesque, dans laquelle elle est toujours menacée d'une condamnation à perpétuité pour terrorisme.

Tout commence en juillet 1998 par une explosion au bazar égyptien d'Istanbul, près de la Corne d'or, qui fait sept morts. Deux jours plus tard, Pinar Selek est placée en garde à vue et torturée. La police veut connaître les noms des militants de la guérilla kurde du PKK qu'elle a interrogés dans le cadre de ses recherches. Le 12 août, Abdülmecit Öztürk, un Kur...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant