Pimco plus optimiste pour la croissance 2018 mais méfiant pour la suite

le
0

(AOF) - Pimco a relevé d'un quart de point, à 3-3,5%, sa prévision de croissance de l'économie mondiale en 2018. Le gestionnaire d'actifs souligne que la performance enregistrée en 2017 a même dépassé les attentes dans bien des régions et paraît de bon augure pour l'an prochain. En outre, il juge que l'assouplissement des conditions financières procure une bouffée d'oxygène supplémentaire à court terme, alors que des mesures budgétaires favorables s'annoncent aux États-Unis et ailleurs.

"Les données fondamentales poursuivent de plus leur embellie sur de nombreux marchés émergents, la Chine se concentrant davantage sur la suppression de la volatilité de son économie et de ses marchés financiers", complètent Andrew Balls, CIO Global Fixed Income, et Joachim Fels, Conseiller économique global, chez Pimco.

Cependant, ces experts estiment que la période 2017-2018 pourrait bien marquer le sommet du cycle économique et que les investisseurs devraient se préparer à affronter plusieurs risques importants à l'horizon 2018 et au-delà. Ils en citent plus particulièrement trois. D'abord, aux Etats-Unis, Pimco juge "pour le moins assez peu pertinent" de vouloir doper la croissance économique à coup de relance budgétaire dans une neuvième année d'expansion, marquée par le quasi plein-emploi.

"Solliciter l'instrument budgétaire alors que l'économie affiche une santé resplendissante revient à réduire les marges de man½uvre lors de la prochaine récession, du fait d'une hausse des déficits et de l'endettement", mettent en garde Andrew Balls et Joachim Fels.

Ensuite, l'inflation des salaires ou des prix (ou des deux) pourrait finir par s'emballer, le taux de chômage ayant baissé en-deçà de son niveau naturel.

Enfin, la réduction des mesures d'assouplissements représente également un risque en 2018. "Il s'agit d'intentions louables dans cette phase de croissance du cycle conjoncturel, mais non moins dangereuses, l'économie et les marchés financiers ayant développé une forte dépendance aux faibles taux d'intérêt sur l'ensemble de la courbe", avertissent les experts de Pimco.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant