Pilule : Sarkozy contre l'accès libre des mineures

le
0
Le président-candidat souhaiterait que les parents soient mis au courant quand leur fille mineure prend la pilule. Une position qui remet en cause l'anonymat prévu par la loi de 2001.

Le candidat Nicolas Sarkozy s'est interrogé jeudi sur la pertinence de l'accès anonyme des mineures à la contraception orale. II répondait à la question d'une auditrice sur France Inter. «Est-ce qu'on peut donner la pilule à une adolescente, sans demander l'avis des parents? Je pense que les parents doivent être associés d'une manière ou d'une autre, ça ferait tout drôle aux parents d'apprendre que quelqu'un a donné la pilule à sa fille mineure sans avoir un dialogue avec les parents de cette jeune fille», a affirmé le président sortant.


Nicolas Sarkozy par franceinter

L'accès à la contraception pour les mineures sans autorisation parentale est garanti par la loi relative à l'interruption volontaire de grossesse et à la contraception de 2001. Les propos de Nicolas Sarkozy remettent en cause par la même occasion la proposition de loi remise par la députée UMP Bérengère Poletti en novembre dernier et qui garantissait un accès anonyme et gratuit à la contrace

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant