Pilule : les risques largement sous-estimés

le
1
INFO LE FIGARO - Selon une étude réalisée par le CHU de Brest, 80% des femmes qui ont eu un accident lié à une pilule contraceptive avaient au moins un facteur de risque. » Sept décès en France liés à la pilule Diane 35

En plein débat sur les pilules de 3e et 4e générations, se tient ce lundi après-midi, à l'Agence du médicament, une réunion sur les contraceptifs oraux. Seront notamment discutées les conclusions d'un rapport sur les effets indésirables graves liés à Diane 35, le traitement de Bayer contre l'acné largement détourné comme contraceptif, conclusions que Le Figaro dévoilait samedi sur son site Internet.

Entre 1987, date de sa mise sur le marché, et 2012, l'Agence estime que 7 décès sont liés à la prise de Diane 35, dont 4 directement imputables au produit. Or, selon des experts, ce chiffre est très largement sous-estimé. En cause, la méthode utilisée.

Différentes façons d'étudier les effets indésirables

C'est pourqu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le lundi 28 jan 2013 à 00:17

    Poussons dans cette voie et on aura le choix entre mettre Lucien Neuwirth en prison et admettre que toutes les pilules de toutes les générations présentent un risque thrombotique. Le tout est de savoir si on l'accepte au nom du rapport bénéfice/risque, notion maintenant bien connu du monde médical mais bien abstraite pour les médias.